Ergonomie

Ergonomie siginifie adapter le travail selon l'être humain. En adaptant le travail selon l'être humain, il est très important de prendre en considération les muscles et les articulations.

Comment faire le meilleur usage de mon corps?

Le corps humain est une merveille de la nature et la manière dont notre esprit et notre corps travaillent est souvent maltraité par toute autre merveille technologique.

Les êtres humains ont sans aucuns doutes été crée pour atteindre des performances physiques et intellectuelles. En utilisant notre cerveau, afin de penser comment nous pouvons faciliter le travail physique, nous nous donnons une énorme chance de rester en bonne santé toute notre vie durant.

C'est ce qui est vraiment important lorsque l'on parle de qualité de vie :
"un esprit sain dans un corps sain"

 


QUE SIGNIFIE ERGONOMIE ?

L’ergonomie consiste à adapter le lieu de travail à l’individu. Lorsque l’on adapte le lieu de travail à l’individu, c-à-d les salariés de l’entreprise, il faut tenir compte des muscles et des articulations.

Au niveau des muscles, on fait la distinction entre le travail statique et le travail dynamique.

  • En cas de travail statique, les muscles subissent une tension permanente, ce qui se traduit par une fatigue rapide. À long terme, ces tensions aboutissent souvent à des pathologies musculaires ou à des problèmes au niveau des tendons.
  • En cas de travail dynamique, les muscles s'étirent et se relâchent dans un mouvement répétitif ; les articulations sont donc constamment sollicitées. Ce type de travail facilite la circulation puisque les muscles reçoivent un flux constant de sang renouvelé riche en oxygène et en nutriments.

Concernant les articulations, elles devraient toujours être en mouvement dans le cadre d’une position « intermédiaire », la position naturelle au repos. Cela permet de minimiser la charge subie par le cartilage des articulations, contribuant ainsi à prévenir l’apparition d’ostéoarthrite.
L’articulation de l’épaule fonctionne mieux si la partie supérieure du bras est maintenue vers le bas à la verticale. Lorsque la charge est du côté lourd, les coudes fonctionnent mieux à un angle de 120° environ. Pour les charges plus légères, un angle de 90° est approprié.

 

Le poignet fonctionne mieux lorsqu'il est étendu dans le prolongement de l’avant-bras ou fléchi vers l’arrière de sorte que les pouces sont orientés en diagonale vers l’intérieur ou le haut.

Les articulations des doigts fonctionnent mieux lorsqu’elles sont légèrement fléchies.

Pour les jambes, il est préférable d’alterner entre les positions debout, assise et la marche.

Pour le dos, il est préférable de favoriser une position debout ou verticale car la colonne vertébrale retrouve ainsi sa courbure naturelle.


ÉLÉMENTS IMPORTANTS LORS DU RÉAMÉNAGEMENT DES POSTES DE TRAVAIL

Exemples de mouvements inappropriés lors du levage ou du transport manuel de charges :

  • Lever une charge trop rapidement ou en se penchant sur le côté
  • Commencer à lever une charge par à-coups ou marquer un arrêt brusque pendant le levage
  • Pivoter le corps ou le cou, se pencher en avant ou sur le côté. La tension s’accroît en fonction du fléchissement et de la rotation, mais aussi au fil de la durée de maintien de la position
  • Lever les bras, surtout si les mains se retrouvent au-dessus des épaules
  • Lever de faibles charges ; tout le corps doit être soulevé en plus de la charge
  • Lever d’un seul côté ou avec une seule main ; la pression subie par la colonne vertébrale est presque deux fois plus forte par rapport à celle subie lorsque l'on soulève une charge face à soi avec les deux mains

Plusieurs méthodes permettent de réduire la pénibilité physique de certaines tâches, par exemple :

  • En s’assurant que le matériel utilisé est adapté au travail et à l’utilisateur. Si une grande force n’est pas requise pour lever une charge, il est souvent préférable pour l’utilisateur de se servir du matériel en position debout ou assise
  • En maintenant l’objet à lever le plus près possible de soi pendant toute la durée de l’opération (du moment où l'on saisit l’objet jusqu’au moment où on le repose)
  • En rendant la hauteur de travail modulable pour garantir une position de travail convenable. Autrement dit, la charge doit rester le plus proche possible du corps, des coudes jusqu'à mi-cuisses, pour éviter toute torsion ou courbure au niveau de la colonne vertébrale

MISE EN PRATIQUE

Transport de palettes et marchandises
Au moment de choisir un transpalette, les éléments suivants doivent être pris en compte :

  • la puissance de démarrage doit être la plus faible possible pour tirer et pousser
  • la poignée présente une conception correcte sur le plan ergonomique
  • une faible puissance est suffisante pour la fonction de pompe sur un transpalette manuel

Le transpalette Panther Logitrans possède une poignée de conception ergonomique.

Les patins d’arceau sur les fourches sont parfaitement conçus pour assurer une insertion et un retrait faciles des fourches au niveau des palettes fermées.

Travail sur machines et chaînes d'assemblage
Lors des opérations sur les machines et les chaînes d’assemblage, les objets sont saisis sur une palette située à côté de l’utilisateur, puis préparés et déposés de l’autre côté ou saisis sur les chaînes d’assemblage et déposés sur les palettes.

En l’absence de matériel, le processus pourrait imposer des actions de levage depuis et vers des hauteurs très basses, ce qui génère des tensions. Un élévateur ou un Logiflex pourrait être une bonne solution. Au moment de choisir, il est important de tenir compte de certaines considérations ergonomiques :

  • l’utilisateur peut se déplacer librement afin d'éviter toute torsion au niveau du dos et du cou
  • la hauteur de travail est adaptée en tout temps pour éviter des courbures dorsales (lors de tâches effectuées à des hauteurs trop basses) et pour éviter de lever les épaules et les bras (lors de tâches effectuées à des hauteurs trop élevées)
  • la distance entre l'objet et le corps est la plus réduite possible

Si le travail comporte des objets lourds et volumineux, il est préférable de travailler en position debout. Dans ce cas, un élévateur est la meilleure solution.

Si le travail comporte des objets petits et légers, il est possible de travailler en position assise. Un Logiflex est un atout.

 

Transport et empilage
-
dans les zones réglementées. Chargement et déchargement de camionnettes.

En l’absence de matériel, ce travail se traduirait par une forte pression en raison d’actions de levage réalisées dans des positions inconfortables depuis des hauteurs basses et élevées. Dans ce cas, un Logiflex est idéal. Sur le plan ergonomique, il est important de tenir compte des éléments suivants :

  • une puissance minimale est suffisante pour la fonction de pompe sur un transpalette manuel, ce qui génère une pression minimale au niveau des épaules et des bras
  • le gerbeur est facile à manipuler, ce qui génère une pression minimale au niveau des bras et du dos
  • la poignée présente les caractéristiques requises en matière d’épaisseur et d’angle, conformément aux principes ergonomiques
  • le gerbeur peut être actionné entièrement à partir de la poignée. Par opposition à des opérations de levage/descente effectuées avec une pédale, ce qui oblige l’utilisateur à se tenir sur une jambe
  • l’utilisateur peut bien voir la charge pendant l’opération et, dans le même temps, il travaille dans une position convenable

 

Levage de fûts
- afin de remplir d'autres containers

Si ce type de travail doit être réalisé manuellement, il faut solliciter deux personnes, ce qui génère une forte pression au niveau de leur dos et de leurs bras.

Sur le plan ergonomique, il est important de tenir compte des éléments suivants :

  • le levage et la manutention des fûts ne doivent pas être effectués manuellement car cela génère une pression trop forte au niveau du dos et des épaules

Logitrans propose un retourneur de fûts pour tous les gerbeurs Logiflex — possibilité de lever, de transporter et de retourner les fûts à 360°, mais aussi de les saisir en position horizontale ou verticale. Il est disponible en version manuelle et électrique avec des pinces pour les fûts en acier de 200 litres et pour les fûts en plastique plus standard. Il ne fait aucun doute que le retourneur de fûts permettra d’éviter de nombreux maux de dos.

Pour la manutention des fûts en position horizontale, nous proposons un éventail de fourches pour fûts. Grâce aux fourches pour fûts, il est possible de manutentionner différents types de fûts, de bobines et de barils.

 

Remplissage et dépotage d'objets dans des caisses
- d'objets dans des boîtes, de grands containers en plastique, des palettes, etc.

Sur le plan ergonomique, on considère que de bonnes méthodes de levage peuvent être déployées au travail, indépendamment du fait que les tâches concernent des objets lourds ou légers. Toutefois, il n’est pas suffisant de lever un container de sorte que le bord supérieur se retrouve à la bonne hauteur de travail. Les angles doivent être positionnés de manière à permettre à l’utilisateur d’atteindre les objets sans cambrer le dos. 

Il est important de tenir compte des éléments suivants :

  • le dos peut travailler en position « intermédiaire »
  • la distance entre le corps et les objets est la plus réduite possible pour ménager le dos et les épaules.

Votre choix pourrait se porter sur un Logitilt ou un Rotator. Ces produits permettent d'incliner un container ou une caisse dans une position de travail appropriée pour le dos. Pour ce faire, on modifie l’angle d’inclinaison lors du remplissage ou du dépotage de la caisse. Ainsi, la distance entre les objets et l’utilisateur est la plus réduite possible, ce qui génère un minimum de tension au niveau du dos et des épaules.

Avec Logitilt, une charge peut être inclinée jusqu’à 90°. La hauteur de travail peut varier entre 750 et 950 mm, ce qui permet de travailler en position debout ou assise. La poignée peut être tournée sur le côté, offrant un accès libre à l’ouverture de la caisse.

Un Rotator peut être configuré de sorte à pivoter jusqu’à 180° de chaque côté.

 

COUP DE PROJECTEUR SUR LES QUESTIONS ERGONOMIQUES AU NIVEAU DE L’UE
Enquête portant sur l’environnement de travail
En 1996, la Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail basée à Dublin a mené une enquête sur l’environnement de travail. Cette enquête a permis d'interroger un échantillon représentatif de la population active, soit 1 000 personnes environ dans chacun des pays membres de l’UE. Au total, ce sont environ 15 800 personnes qui ont été sondées. 30 % des personnes interrogées ont indiqué que les maux de dos étaient la principale cause de grief. C’est un problème qui doit être pris au sérieux.

 

Évaluation du travail au titre de la directive de l’UE 89/391/CEE du 12 juin 1989
En vue d’obtenir une vue d’ensemble de l’environnement de travail de l’entreprise, il est judicieux de mener une évaluation du lieu de travail. Au sein de l’UE, c'est une obligation prévue dans la directive de l’UE 89/391/CEE du 12 juin 1989. Une évaluation du lieu de travail est effectuée avec le concours de l’employeur, des salariés et du service de sécurité de l’entreprise. C'est une première étape pertinente car elle permet d’établir les priorités et un plan d’action visant à améliorer l’environnement de travail.

En particulier, l'objectif d'une évaluation du lieu de travail est de prévenir ou de réduire les tensions physiques subies au travail, mais également de favoriser un cadre de travail souple et bien aménagé, le tout assorti d'une organisation rationnelle du travail.

Les textes législatifs relatifs à l’environnement de travail au sein de l’UE stipulent que les manutentions manuelles posant des risques en matière de santé et de sécurité doivent être évitées. Si cela est impossible, des mesures efficaces doivent être adoptées en vue d’éliminer les risques. Un équipement adapté doit être utilisé lorsque cela est possible ou approprié. Un équipement adapté doit toujours être utilisé lorsqu’une manutention manuelle pose des risques en matière de santé.

LinksLiens relatifs